Rechercher & Coordonnées en bref
École privée Arménienne Markarian Papazian - 42 rue d'Armenie 69003 Lyon - Téléphone : 04.78.62.28.85
Vous êtes ici :

Financement

Financement de l'école

L'Ecole étant sous-contrat, elle bénéficie de la loi de 1959 sur les écoles privées: ses enseignants sont rémunérés par l'Etat.

La répartition des apports financiers est comme suit: apport des parents pour 2/3 et 1/3 assuré par les partenaires comme : la Ville de Lyon, la fondation Léa et Napoléon Bullukian, la PEAALE et l’ensemble des donateurs

La contribution demandée aux familles (frais de scolarité) est destinée à couvrir les frais d’entretien
matériel de l’école et les salaires des personnes auxiliaires.

Elle reçoit aussi des dons de particuliers ou entreprises, dons faisant l'objet de CERFA.

APPEL AUX DONS

Nous souhaitons profiter de cet « appel aux dons » pour insister sur l’impérieuse nécessité de continuer à « porter » l’école, élément indispensable de la survie de notre culture en diaspora.


Pour remplir la fiche de don, cliquez ici.

 
 




Contributions des familles

La contribution des familles sert au fonctionnement de l'école (le matériel, le personnel de cantine, entretien des bâtiments...).

La grille sera bientôt mise en ligne.

La Paroisse


La Paroisse de l'Eglise Apostolique Arménienne de Lyon et des Environs (P.E.A.A.L.E.) est propriétaire des locaux de l'Ecole arménienne Markarian-Papazian, et les met à sa disposition à titre gratuit.






 

Les donateurs réguliers: le prélèvement mensuel

L'Ecole arménienne Makarian-Papazian a la chance de compter parmi ses amis de généreux donateurs de la France entière, concernés par l'avenir de la diaspora arménienne, et en particulier par l'éducation de ses enfants.Leur contribution permet à l'Ecole de procurer à ses élèves les meilleures conditions d'enseignement, de soutenir les familles en difficulté, et de développer la spécificité arménienne de l'Ecole, par ses cours de langue et de culture arméniennes.
  

Nous les remercions pour leur soutien !

Vous aussi rejoignez-les, en souscrivant à un prélèvement mensuel du montant de votre choix (cliquez ici pour faire un don). 

L'Ecole Markarian-Papazian est gérée par une association Loi 1901 à caractère éducatif; à ce titre elle est habilitée à déliver des Cerfas, permettant de déduire 60% de tout don de l'impôt sur le revenu et sur les sociétés.

La Fondation Calouste Gulbenkian

La Fondation Calouste GulbenkianCalouste Sarkis GULBENKIAN naquit à Scutari Istanboul en 1869 dans une famille de négociants arméniens. Il fit des études d'ingénieur au "King's college" de Londres où Calouste Gulbenkian fut à la fois un pionnier du développement pétrolier au Moyen-Orient, un négociateur avisé et un expert financier d'une qualité exceptionnelle.

D'où le surnom de "Monsieur Cinq pour cent".

Calouste Gulbenkian ne sut pas seulement édifier une grande fortune, il sut aussi en user avec générosité tant durant sa vie qu'en prévoyant ce qu'il en serait après sa mort.

Dans le domaine de la bienfaisance, il eut le souci constant de venir en aide à ceux dont aucun oganisme ne pouvait ni ne voulait részoudre loes problèmes.

Arménien pratiquant fidèlement sa religion, il fit construire à Londres l'Eglise Saint Sarkis, dédiée à la méloire de ses parents.

Il mourut le 20 juillet 1955 à l'âge de 86 ans à Lisbonne. Aux termes de son testament: une fondation qui devra porter son nom, institution dont les buts sont charitables, artistiques, éducatifs et scientifiques.

Calouste Gulbenkian a prouvé qu'il avait parfaitement conscience de la fonction sociale de la richesse et des devoirs moraux qu'elle impose, à ceux qui la détiennent, au service de l'humanité sous forme de bienfaits matériels et spirituels.

Nous exprimons notre reconnaissance à la Fondation Calouste Gulbenkian qui aide l'Ecole Markarian-Papazian par une subvention annuelle depuis sa création.

La Fondation Léa et Napoléon Bullukian

Napoléon Bullukian est né en 1905 à Malatia. Victime du génocide de 1915, déporté puis vendu comme esclave aux Kurdes, Napoléon arrive en France en 1921 et s'installe très vite à Lyon. Il y devient en quelques années, après  s'être illustré dans la Résistance, un Lyonnais reconnu à la tête d'un grand empire industriel et patrimonial.

IOl connaitra tout au long de sa vie le fanatisme, la violence, la douleur du déracienemtn, l'humilitation de l'esclavage, l'immigration, la guerre, puisl'intégration par le travail, l'amour pour son pays d'accueil que fut la France.

En 1984, par testament, Napoléon Bullukian fait de la Fondation de France son légataire universel, à charge pour elle de créer une fondation privée dénommée "Fondation Léa et Napoléon Bullukian".

Léa est le prénom de son épouse, originaire de Dortan, dans le Jura, décédée en 1975.

Napoléon Bullukian est lui-même décédé en avril 1984.

Selon les voeux de son fondateur, la Fondation Napoléon et Léa Bullukian, créée en 1986, répond à une triple vocation:

- encourager la recherche médicale et en particulier la lutte contre le cancer;

- participer aux oeuvres sociales et d'entraide de l'Eglise arménienne;

- soutenir la création artistique.

La Fondation Bullukian soutient l'Eglise arménienne ainsi que de nombreuses associations arméniennes à vocation sociale et culturelle, dont l'école Markarian-Papazian.

Le Fonds Arménien de France

Le Fonds Arménien de France Extrait du site du Fonds Arménien de France:

"Aides aux écoles arméniennes de France

Le Fonds Arménien de France consacre 5 % de ses recettes (hors dons dédiés) à aider les écoles arméniennes de France : construction, agrandissement, équipement.

Ces 5 % proviennent des économies que nous réalisons dans notre budget de fonctionnement, dont nous limitons la part à 10 % des recettes, au lieu des 15 % autorisés lors de la création des différentes branches du Fonds dans le monde.

C'est une règle que le Fonds Arménien de France s'est imposée et qui exige beaucoup de sacrifices de la part de ses bénévoles et des personnes rémunérées. Mais elle apporte la satisfaction de contribuer au développement des écoles arméniennes de France, sans rien déduire de ce qui est dû à l'Arménie et au Karabagh. Pour rappel, la moyenne française est d'environ 35 % de frais de fonctionnement dans les associations.
A ce jour, grâce aux économies ainsi réalisées, le Fonds Arménien de France a pu consacrer 575 686 € à 32 projets présentés par des écoles arméniennes de France répondant à ces critères."